• Peur de vivre

    "Je marchais seule dans cette ruelle, le temps s'annonçait pluvieux, j'entendais des rires derrière moi, des gloussements d'enfants ou de jeunes adultes de mon âge. Trop souvent laissée seule, abandonnée, subissant régulièrement des coups et des moqueries. Je faisait taper à la récré, dans chaque coin de rue lorsque je rentrais ou sortais de chez moi. Ses rires qui retentaient dans mes oreilles, me faisait un mal épouvantable à la tête, cherchant à oublié le passé, cherchant oublié ce manque d'amour, cherchant tout simplement à retenir les larmes qui remontaient et qui me piquaient les yeux. Je voulais me retourner pour apercevoir qui  avait ce rire infernal, mais je n'osais pas. Peut être par peur, de découvris que c'est rire était pour moi. Que ses personnes se moquaient de moi. Je resta forte, je marcha précipitamment dans cette ruelle, qui rejoignais mon quartier. Les rires des ces quatre personnes que j'arrivais à déterminés, me suivaient avec ténacités. Dans le quartier, tout le monde se retournais pour m'observer, comme si j'étais un animal de cirque. Mais que avait-je fais pour subir tout ça ? Tous ses coups, toutes ses moqueries, tous ses regards rempli de dégoût, de reproche, de haine et d'horreur par tout les habitants du quartier de mon village ! Mais que avais-je fais dit moi ?!

    Certainement comme toutes personnes sainte aurait fait, chanter, rire, ne jamais de poser de question, être gentille, surtout aimé, aimée à toutes les sauces, aimée la personne qui m'aimerais... Toute mon enfance, je m'en fichais, mais maintenant toute ses questions viennent à moi, certaines dont je n'ai pas trouvé de réponse. Pourquoi moi ? Qu'ai -je fait ? Pourquoi il faut toujours que quelqu'un subisse des choses comme celle-ci ?"

    (Je crois qu'il sont pas encore compris que ce qu'ils font sers à rien à influencés le suicide chez des personnes sensibles, trop sensible. On est tous pareils, même de différents pays, de différents origine, de couleurs ou de langage. On est tous humains, c'est ce qui nous relie, ensemble nous pouvons faire beaucoup de choses, de belles choses au lieu de tout massacré, et de rendre ce monde plus horrible qui ne l'est déjà. Breff ceci est juste ce que je pense de tout ça mais ceci n'a pas tellement avoir avec le texte si vous devez commenter, c'est pour le texte en italique et nan pour ce qui a entre parenthèse. Bref a plus tard, bonne lecture ! :) )

    - L.

    « Ton SilenceQuelques explications Otaku/Métalleux ?! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :