• Prologue !

    Prologue :

    Le matin de bonne heure Sheila commença une nouvelle vie :

    Moi Sheila une petite fille de onze ans; les cheveux blond fins et très long qui s’arrête jusqu'aux cuisses, les yeux bleus en amandes, les sourcils fins et droit, les lèvres fines, un petit nez, les oreilles longues, pointues et fines ; les joues roses joufflues, le teint très clair presque blanc comme la neige et je suis de petite taille; qui vient de nouveaux de changer d’école car je suis un peu turbulente, bizarre, avec des gestes étranges et des interrogations assez complexes et aussi incompréhensible (d’après les professeurs que j’ai eu, il dise tous clairement à ma belle-mère : « Madame votre enfant est folle, je vous le confirme, le médecin de l’école le dit lui-même, vous devait emmenez votre fille et la confier dans un hôpital psychiatrique »). Je ne termine jamais mon année à l’école, le plus souvent j’y reste a peine 3 mois puis je déménage à chaque fois dans une autre ville. Je n’ai pas d’amis car à force de tous leur racontais des histoires qui sont invraisemblables, ils me croient plus et me prenne vraiment pour une folle, une dégénérée ou une idiote, le plus souvent ils se moquent de moi avec les trois cas. Cette fois-là je veux essayais de rester normal d’être comme les autres, tous mes camarades de classes se moque de moi aussi par rapport à mes oreilles longues et fines, de mon nez pointu et mon teint blanc.

     

    Aussi je veux vous dire que …..Attendez j’avais oubliez de dire que si vous ne croyez pas aux fantômes alors laissez tomber ne lisez pas la suite, si vous croyez aux fantômes, aux dieux, aux vampires, aux Fées, aux elfes, aux maitres magiciens, aux immortels, aux hybrides et autres créatures fantastiques, des mythes, imaginaire, merveilleux, des mythologies grec,celtes et égyptienne alors vous pouvez lire la suite. Je vous le dit moi aussi au début je ne n’y CROYAIS pas mais tout est devenu si réelle lorsque je l’ai acceptés.                                                                                                                                                                                                                                      

    J’ai oubliais de vous présenter, vous chers lecteurs et chères lectrices, mon père, c’est un brave homme, un gentleman, un père trop cool et super gentils. Le père dont toutes les filles rêve. Mon père est arrivé à s’occuper de moi tout seul sans l’aide de personne, au faite je sais que je dis beaucoup de compliment à mon père car je l’aime même si de temps en temps il m’énerve car il se fâche sur moi en disant que je dois arrêter de faire la folle à l’école et de biens me tenir. Ce qui m’énerve encore plus c’est ma belle-mère, elle est méchante avec moi et elle veut toujours me réprimander et en plus mon père est toujours d’accord avec elle.

    Et puis je dois vous dire que ma mère est morte à ma naissance. Je n’ai pas de photos de ma mère mais lorsque que mon père m’en parle j’ai l’impression de la connaître comme si je l’avais déjà vue, j’ai aussi l’impression d’avoir déjà vu son visage, mon père dit toujours qu’elle était très belle et que je lui ressemble comme deux gouttes d’eau et que j’ai son caractère gentille, d’une grande sagesse, honnête, curieuse, chaleureuse, belle, sensées, raisonnable, réfléchis et aussi d’une très grande bonté.

    A ma naissance mon père était introuvable dans les premier mois donc en attendant sa visite les infirmières de l’hôpital et l’assistante sociale de cette ville avaient décidé de me placé dans une famille d’adoption. Quelque mois après ma naissances, mon père s’est manifester et s’est reconnu en tant que père, il y a eu quelque complication mais il est arrivés à me prendre avec lui et gagné contre le procès contre lui, et puis il s’est occupés de moi jusqu’à maintenant.

    Ma vie au collège pour la dixième fois dans un nouveau collège :

    J’ai onze ans et je rentre au collège en 5° à Stamford dans le New Jersey (États-Unis). Après je voulais aller à Stanford (établissement d’enseignement supérieur situé à Palo Alto, en Californie, États-Unis).

    J’ai sauté ma classe de CE2 à 8 ans.

    Le premier jour quand j’ai ouvert la porte et que je suis rentré dans ce lieu j’ai sus à ce moment à que ma vie allé changer, que j’allais vivre de nouvelles sensations.

    Mon premier jour dans ce nouveau collège, est le 3 mars :

    Je suis devant le collège à 8 heures du matin, il fait nuit et j’attends l’ouverture. J’attends qu’un bus arrive pour pouvoir entrer dans le collège. Je parcoure le chemin et je rentre dans le collège à une vitesse incroyable pour ne pas être vu par les plus grands que moi (les 3°, les 4°, aussi les rebelles….) Je franchie la porte et je regarde le hall, il était beau, charmant, propre et vieux… je m’arrête devant la loge où la logeuse tourne en rond tel un poisson dans son aquarium. je toque à la fenêtre, la logeuse l’ouvrit et elle me dit :

    -Bonjour mademoiselle que puis-je pour vous ?

    -Je voudrais savoir où est la vie scolaire ? Je demande.

    - Tout droit sortez dans la cours puis aller à droite la dernière porte, bonne journée!

    -Merci bonne journée à vous aussi ! Criai-je

    La logeuse m’interpelle et je me retourne :

    - Heu… mademoiselle vous êtes nouvelle je me doute, non ?

    -Oui c’est pour ça que je veux voir la vie scolaire, lui répondais-je d’un ton lassant.                            

    -Alors je vais vous accompagnais à la vie scolaire car sinon ils ne vous laisseront pas passer si vous êtes inconnus, me dit-elle pour s’excuser.

    Elle m’emmène dans une salle, sur la porte accroché un écriteau doré y est inscrit «σχολική ζωή» lettre bizarre ce déformèrent pour s'assembler et devenir « vie scolaire ». Ceci me surpris mais opta pour m'en préoccuper plus tard.

    La logeuse a ouvert la porte, quand je suis rentré, mon cœur se mis à battre à plus de deux cent à l’heure, je viens de tomber amoureuse d’un garçon en un coup de foudre ce qui me fit peur, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes. Je le regarde et il me sourit, il est beau, des yeux bleu clair comme le ciel, les cheveux d’une couleur noir jais, un petit nez, des oreilles pointus, des joues rougeâtres et un sourire charmeur.

    Il est plus grand que moi et assez grand pour son âge il fait dans les 1m 80.

    Une jeune femme est près de lui, qui doit être une surveillante, elle est occupée à chercher dans des dossiers sûrement des informations dont elle a besoin. Remarquant ma présence cette femme me sourit et se lève :

    - Tu dois être Sheila Shamon, c’est bien cela ? me demande-t-elle.

    - Oui, répondis-je en rougissant.

    Voyant que l’on avait plus besoin d’elle, la logeuse a fait demi-tour. Le jeune garçon me regarde et me sourit :

    - Bonjour Sheila moi c’est Camaël, je suis le délégué de ta nouvelle classe, c’est moi qui vais te faire visiter le collège puis après je t’emmènerai à ton premier cour aujourd’hui. Allez viens avec moi ! dit-il d’un air excité.

    Alors la surveillante nous pousse vers la sortie car elle est en retard pour un passage dans les classes pour vérifier si tous les élèves sont présents à leurs cours respectifs.

    Camaël commence la visite du collège par la salle appelée « la veille classe »  on a dû pour y aller passer de nouveau par le hall géant puis nous sommes monté au premier étage, les escaliers semble vieux mais il n’y a pas de poussières, ils sont en pierre et en roche.

    A droite se situe la bibliothèque qui était ouverte et à gauche il y a un couloir. Nous sommes partis à gauche et nous nous sommes arrêtés devant un croisement du couloir, une porte est placée au milieu, elle a un écriteau argenté dont c’est écrit «NEREE et THEMIS» et en dessous un tout simple écriteau en gris dégradés tout tachés est écrit «INTERDICTION D’ENTREE». Puis nous avons continué notre chemin au côté gauche après la porte, nous nous sommes enfoncés dans un couloir éclairés, les salles sont entrouvertes et j’entendis les voix des élevés et des professeurs lors que je suis passé devant ses salles. Après avoir traversé plusieurs couloir Camaël me fit visiter une salle ou des grosses machine y était installer (ce sont des vieux ordinateurs car dans les années 60 les ordinateur était gros) qui était d’après moi, de grande marques d’ordinateur, ces machines-là ne m’intéresse pas trop, mais mon père m’avait vaguement parlé de ce type l’a d’ordinateur qui coûtait cher (celons ce qu’avait dit mon père ces PC était de la marque HP qui a cette époque coûte chère). Mon père le sait car il travaille dans un magasin d’électroménager et d’électronique (le magasin s’appelle « Computer and C.O »), il est Assistant Manager dans celui-ci.

    En dernier lieu nous sommes allés à la bibliothèque, lorsque que je suis rentré j’ai senti, le calme apaisant qui régné me fit sourit.

    La bibliothécaire nous salue :

    Camaël demande les livres dont j’ai besoin et une feuille à remplir.

     

    Voici la feuille ci-dessus (dont j’ai tout de suite rempli) :

    Après l’avoir rempli Camaël m’emmène au cours de latin (mon premier cours) sur la porte l’écriteau marron était écris «τοδικαστήριο της Λατινικής » en grec traduit en français «Salle de latin» lorsque nous sommes entré dans la salle je suis humilier par beaucoup d’élèves pendant que je me présente mais je croise le regard de Camaël en lui lançant un regard implorant il me répond en souriant ce qui me réconforte un peu. Je m’assis près de lui après mettre présenté, quand la cloche sonne pour sortir de classes mon heure de gloire arrive. Alors je sortis en courant.

    « Chapitre 2 †Chapitre 1 : Les premiers phénomènes étranges »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :