• Sheila était une petite fille de onze ans, les cheveux blond fins et très long qui s’arrête jusqu'aux cuisses, les yeux bleus en amandes, les sourcils fins et droit, les lèvres fines, un petit nez, les oreilles longues, pointues et fines, les joues roses joufflues, le teint très clair presque blanc comme la neige et de petite taille, qui vient de nouveaux de changer d’école, un peu turbulente.

    Merci à Sasha pour le dessin ! 

    Bisous je t'aime !

    Sheila


    votre commentaire
  • Chaque début de semaine c'est une déchirure pour moi de partir. Tu es mon pilier et quand je te sens pas près de moi je suis perdu. Seule.

    Chaque jour j'ai peur d'être seule. De ne pas te retrouver à la fin. Peur d'être abandonnée comme à chaque fois, par le gente masculine. Comme mon père, mon frère. Je le montre pas mais chaque jour qui passe sans mon frère. C'est dur.

    C'est vrai il vis toujours tu me dira, je le sais bien et ça me fais du bien au cœur. Mais sa présence près de moi ne l'est plus et ça manque. Je me sens seule sans lui. Encore plus je la ressens quand je suis toute seule chez moi. Cela me rappelle bien trop de souvenirs qui me déchire peu à peu. J'ai besoins de toi pour avancer. S'il te plaît ne m'oublie pas. Ne me trahie. Ne me rejette. Ne te fous pas de moi. Écoute moi. Si tu m'aime.

    Sinon je comprendrais c'est compliqué de m'aimer. Fais le bon choix mais juste dis le moi si ça ne vas pas, dis le moi si tu ne veux pas de moi. Je ne veux pas souffrir de nouveau. J'ai confiance et mon amour pour toi est si fort que je deviens aveugle. Ta présence renforce ma force. Je tiens grâce à toi.

    Dans ma tête rien ne va plus. Je sais plus qui je suis. Ce que je veux. Pourquoi je vis ? En attendant tout ce que je souhaite c'est passée le plus de moment avec toi. Avant de mourir je ne regretterai rien. Je sais c'est compliqué on n'a pas la même vie, très dur de ce voir, mais je tiens bon car tout ses moments ensemble ne sont pas remplaçable. Je t'aime. Daisuke. ILY. Te amo. Je pourrais le dire dans tout les langues mais cela ne changerait rien il faut que je le montre. Mais comment je sais pas si j'arrive à te le prouver. J'exprime plus facilement mes sentiments à l'écrit que à l'oral ou avec des gestes. Tu es tout le contraire, mais on arrive à communiquer c'est le principal. Comme on dit les contraintes s'assemblent.

    J'ai besoins d'aide. J'ai besoins de toi.

    La vie m'a trop donnée. (c)


    2 commentaires
  • On m'a toujours dit que dans un couple il faillait de la communication pour que cela fonctionne bien. Cela a été tester dans mon propre couple et ça été très révélateur. Je suis une jeune fille de 20 ans et c'est ma véritable première relation. Je suis quelqu'un de très sensible, qui a tendance à tout garder pour soi, très empathique, et qui a cause d'un passé plutôt douloureux à du mal a communiquer. J'écris beaucoup, comme vous avez pu le remarquer. Je me suis toujours dit communiquer cela veut donc dire échanger à l'oral. Mais une amie m'a émis une suggestion, si j'ai du mal à l'oral essayer de communiquer par l'écrit, c'est ce que j'ai donc fait. J'ai écris tous ce qui me tracasser et ce que j'avais besoins de lui dire. Je l'ai laissé à porter de ses yeux. J'ai constaté que ça m'a soulagée et lui aussi car il savait ce qui n'aller pas. On a pu en discuter tranquillement, je me suis retrouver dans mon couple alors que pendant un petit moment j'étais perdu. Je vous écris donc aujourd'hui pour vous dire a vous tous qui que vous soyez, si vous avez du mal à communiquer comme moi, le simple fait d'écrire peut vous aider, faites le. Je serais quoi faire à présent. Je me demande pourquoi j'y pas penser plus tôt vu que j'écris tout le temps, les sentiments ont du prendre le dessus. Ma relation de couple pour moi est très importante, j'ai tendances à trop m'attacher je sais, c'est une peur de l'abandon, mais elle m'est si importante car elle m'aide à tenir debout. Cet homme qui partage ma vie, me soutiens, et fais de moi la femme la plus heureuse, m'aide a grandir. Donc oui la communication est toujours importante dans un couple. Saisissez le bon moment pour extraire toute vos pensées. Depuis que j'ai reussis a tout lui dire je vais beaucoup mieux. Ps: n'écrivez pas en SMS ou ordi si vous le faite, le mieux est par manuscrit avec votre plus beau stylo, le message se fera mieux ressentir et la personne appréciera le fait qu'elle sois écrite.

    "Je t'aime mais c'est dur d'aimer" (c)

    Je vous souhaite tout le bonheur du monde. ~La vie m'a trop donnée ~ alias PANDAGRAPHE. (c)   


    votre commentaire
  • Cette nuit, j'ai fait un rêve, un rêve complètement stupide vous me direz mais j'avais envie de vous le partager.

     

    (Je suis en couple, j'ai 20 ans, mon copain en a 28, je sais ça fait beaucoup entre nous mais bon comme on dit en amour l'age ne compte pas, et puis on s'entend super bien c'est l'essentiel.)

     

    Tout commença, un matin comme les autres, Doudou (mon copain bien sur:p) dormait encore, je n'arrivais plus a rester la sans bouger, ça faisait plus d'une heure que je le regardais dormis et mon ventre criait famine, il devait 8h30 environ. J'ai donc écouté mon ventre, je me suis relevé, j'ai enfilé une veste au dessus de mon pyjama, mis mes pantoufles puis referma l'appartement à clé. Les voisins devaient eux aussi dormi encore, je descendit donc les trois étages par les escaliers tout doucement. Je referma la porte lentement et me faufila dans la foule matinale des rues de Nîmes. A quelques mètre plus il y avait une boulangerie, je décida d'acheter quelques viennoiseries, en pensant bien sur a en prendre pour mon amoureux. La boulangère avait un sourire éblouissant qui avait tendance à me mettre de bonne humeur. On discuta quelques minutes puis je fis le chemin inverse, remonta les escaliers, sorti mes clé ouvrit la porte et déposa tout sur la table.

     

    Et c'est alors là que mon rêve commença réellement.

     

    Doudou était sur son ordinateur entrain de travailler, comme tout les matins, (il est développeur informatique), mais comme je le salua, il ne fis pas un geste, même pas un regard ni un sourire, rien. Je pris peur je m'approcha de lui mais c'est comme si il ne m'entendait pas, qu'il ne voyait pas et qu'il me sentait même pas.

    Tout à coup mon téléphone portable vibra, je reçu un message, d'un numéro inconnu. Il y avait écrit « Il t'a oublié. Si tu veux qu'il se souvienne de toi comme avant, tu vas devoir remonter le temps, trouver l'erreur et la modifier. Attention sois prudente, ne te pers pas dans temps. Il y aura des énigmes, des tests, tu saura t'en sortir j'en suis sur. »

    Soudain, quelqu'un sonna à la porte, je m'y précipita pour ouvrir et trouva un enveloppe à mes pieds. Dedans ce trouver une montre.

     

    (Ce rêve remonte il y a une semaine, je me souviens pas de tout… et la j'ai un gros blanc…)

     

    Tout ce que je me souviens c'est que je le suivais partout mais il me voyait toujours pas j'étais invisible.

    Et puis je me suis réveillé en sursaut….

     

    Voilà fin du rêve, des amies m'ont que ça devait être un rêve portait sur un manque de confiance en moi, je ne sais pas vous en pensez quoi vous cher internaute ?

     

     


    2 commentaires
  • Dans la vie, on a plusieurs personnes sur qui compté la petite copine ou le petit copain, les très bon amis qu'on appelle souvent meilleurs amis, y a les amis tout simplement et la famille celle que l'on choisis pas spécialement.

    Même avec toutes ses personnes autour de soi, je me sens souvent incomprises, peut être parce que je déballe pas toute ma vie, j'aime pas parler de mes problèmes personnels, c'est souvent une bonne qualité mais comme je garde tout sur mes épaules, parfois je craque.

    C'est vrai tout le monde craque un jour ou l'autre vous me direz. Mais comme je garde tout sur moi et que je fais souvent « l'assistante sociale » avec mes proches, c'est à dire que je suis à leur écoute, je cherche toujours des solutions. Je craque régulièrement. Mon amoureux s'en inquiète beaucoup, le pauvre j'aime pas qu'il s'inquiète même si je sais que c'est une preuve d'amour. Mais comme je lui dit pas tout parfois je craque pour un rien, un goutte d'eau de trop qui fait déborder le vase comme on dit ou effet de la fatigue. Voyez vous, je n'y arrive pas, je n'arrive pas à dire ce qui me tracasse, je suis comme ça, j'aime pas. J'aime pas l'inquiété. Je mens souvent pour dire que je vais bien même quand ça va pas. Surtout à mes amies car eux ne remarque pas. Seul mon petit copain me connaît assez bien. Mais dès qu'il me demande c'est comme je me bloquer, je me renferme, tout reste dans ma gorge. Je ne dis rien et je sais que ça à tendance à l'énerver et je comprend, bien sur. Et c'est qui enclenche souvent cet incompréhension que je ressens.

    Je ne sais pas comment m'y résoudre.

    -Laviem'atropdonnée


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires